Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

légitime défense

  • Romilly-sur-Seine (10): coup de couteau dans le dos, Hakim relaxé, aurait agi en légitime défense

    Publié par Guy Jovelin le 31 août 2020

    Par  le 31/08/2020

    Romilly-sur-Seine : l’auteur du coup de couteau relaxé

    Pourquoi Abdallah Lakehal et son ami Achour Rahmoune, en compagnie d’un complice mineur, ont-ils pénétré chez Hakim à 3 h 30 du matin en passant par la fenêtre ? Pourquoi le ton est-il monté et le locataire, roué de coups, s’est-il défendu en plantant un couteau dans le dos d’Abdallah ?

    […]

    L’article dans son intégralité sur L’Est Eclair via fdesouche

  • Castaner recense les armes par crainte de la légitime défense des Français

    Publié par Guy Jovelin le 23 janvier 2020

     22 janvier 2020 - par 

    Le ministre de l’Intérieur de Macron est décidément un homme qui ne craint pas les paradoxes.

    Après avoir lâché ses féroces forces de l’ordre contre les Gilets jaunes qui ne demandent qu’à survivre dans leur pays livré à l’immigration et à la récession, tout en vilipendant les policiers qui ont usé de violences, le voici maintenant qui propose d’associer certains citoyens à un livre blanc de la sécurité intérieure, tout en ne facilitant pas la légitime défense ! Ce faisant, il fait fi des propos de l’ancien directeur général de la sécurité extérieure qui prédit une nouvelle explosion des banlieues, et que faute d’intervention de l’armée, il faudra se résoudre à abandonner des territoires et leur habitants à la loi de la pègre et de la charia*.

    Pour parachever le tout, un rapport de la DGSI ** tenu secret, si secret que la presse en a connaissance, fait état de 150 quartiers tenus par des islamistes. On ne sait d’ailleurs si ces quartiers s’additionnent aux 751 zones de non-droit. On ne sait pas non plus si les habitants de ces 150 quartiers paient des loyers, combien la Caf leur verse de prestations, si l’Insee les a recensés, et rien ne filtre sur le nombre de millions d’euros déversés dans ces quartiers par la généreuse politique de la ville.

    Incapable de lancer une véritable rattenkrieg dans ces zones, le ministre Castaner préfère tout savoir du fusil de grand-père chez de paisibles citoyens, des fois qu’il serve à les protéger, ce que ne font plus la République et l’État-Macron, tout au contraire en condamnant les victimes qui ont osé se défendre.

    Présentation du Système d’information sur les armes

    https://youtu.be/IiBY6xmMbxA

     

     

    Source : lesobservateurs