Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

afghan

  • Dortmund (All.) : Un Afghan arrêté pour avoir violé une fille de 13 ans. 1 mois plus tôt, il avait été arrêté pour le viol d’une fille de 11 ans mais…relâché au bout de 12 jours

    Publié par Guy Jovelin le 30 juillet 2020

    Par  le 29/07/2020

    Après le premier viol, il a été libéré. Ce délinquant sexuel a violé deux jeunes filles (11 ans, 13 ans) à un mois d’intervalle !

    Dortmund – Difficile à croire : un individu (23 ans), qui a violé une jeune fille de 13 ans à Dortmund vendredi, avait commis un viol un mois plus tôt !

    Le migrant afghan aurait violé une fille de onze ans le 20 juin, également à Dortmund. « C’était un acte similaire », a confirmé le procureur Börge Klepping à la demande du BILD. Il n’a pas voulu donner de détails afin de protéger la victime, maintenant âgée de douze ans.

    L’homme a été arrêté peu après le crime, mais a été libéré le 3 juillet après seulement douze jours de détention, sous réserve de l’obligation de se présenter au commissariat. Raison : aucun danger de fuite.

    Le procureur général : « Il avait déjà comparu dans le cadre d’une affaire de stupéfiants, mais pas en relation avec des crimes sexuels. Il a un domicile fixe et il n’y avait donc aucune raison de le détenir pour risque de fuite ».

    Vendredi 24 juillet, l’Afghan, qui possède un titre de séjour temporaire, a violé une jeune fille de 13 ans.

    BILD.de via fdesouche

  • Suède : une enseignante pro-migrants de 70 ans étranglée à mort par son élève, un Afghan de 20 ans, qui était également son amant

    Publié par Guy Jovelin le 24 octobre 2019

    Par  le 24/10/2019

    Suède – Pendant une année, l’enseignante âgée de 70 ans et l’élève afghan de 20 ans avait eu une relation amoureuse. Le jeune homme est accusé du meurtre de la septuagénaire.

    L’étudiant est arrivé en Suède en 2015. Sa demande d’asile a été refusée et il a fait appel de cette décision devant le tribunal des migrations. Le 27 juin, il a appelé la police et a avoué qu’il avait étranglé à mort une femme de 70 ans qui avait été son professeur.

    L’enseignante était à la retraite et avait eu le migrant comme élève. Elle était connue pour son militantisme en faveur des demandeurs d’asile. Lorsque la police a arrêté le jeune homme, il a déclaré qu’il « avait fait quelque chose de stupide et avait frappé quelqu’un ».

    « On commençait à s’embrasser et puis j’ai eu un peu peur et ensuite je l’ai l’étranglée », dit-il lors de son interrogatoire. La victime a été retrouvée morte dans son appartement. L’étudiant n’a fourni aucune explication supplémentaire.

    Au cours de l’enquête, il est apparu clairement que l’élève et l’enseignante formaient un couple. Cette information est confirmée par des notes que la femme a laissées avant sa mort: « Par des notes qui font référence à des dates précises, il est confirmé que la relation amicale se transforme en une relation amoureuse à la mi-2018 ».

    La septuagénaire écrit qu’elle « devrait essayer de ne pas le contacter », mais qu’il « la rend heureuse ».

    Expressen / Aftonbladet / Nyheter Idag via fdesouche

  • Mont-de-Marsan : arrêté pour l’agression sexuelle d’une adolescente de 16 ans, le réfugié afghan est relâché

    Publié par Guy Jovelin le 25 juillet 2019

    Par  le 24/07/2019

    Mont-de-Marsan : une adolescente de 16 ans agressée pendant la Madeleine

    L’agression s’est produite dimanche matin, lors du dernier jour des fêtes de la Madeleine, sur la place de la mairie à Mont-de-Marsan. Une adolescente de 16 ans, employée par une société gérant les toilettes temporaires pendant les fêtes, a été plaquée contre un mur par un individu.

    Cet homme a tenté de l’embrasser de force puis a procédé à des attouchements. La jeune fille a réussi à se dégager. Elle s’est enfermée dans  le bungalow des toilettes et a pu appeler sa responsable, ce qui a fait fuir l’agresseur.

    […]

    Il s’agit d’un homme d’une vingtaine d’années, de nationalité afghane, et ayant demandé le statut de réfugié en France.

    […]

    A l’issue de la garde à vue, le parquet de Mont-de-Marsan a demandé le placement en détention de cet homme mais le juge des libertés et de la détention a décidé de le libérer et de le placer sous contrôle judiciaire, dans l’attente de son procès prévu le 10 septembre prochain.

    […]

    France Bleu via fdesouche